Vends MacPro Power PC G5 – 300 euros

Et oui les temps sont durs et mon joli PowerPC qui ne me sert pas à grand chose au RuralLab cherche une nouvelle maison.

PowerPc1

Les caractéristiques techniques
PowerPC G5
2×2.Ghz
8Go DDR2 Ram
Disque Dur 250 Go
Installé avec Mac OS X 10.5.1

Du matériel pas ridicule du tout pour faire du montage vidéo ou du design (il avait été monté pour)

PowerPc2

Il est en très bon état, à part quelques griffures et quelques autocollants (quatre en fait) sur une face, livré avec son cordon d’alimentation.

PowerPc3

Il est à venir prendre sur place (à Néons sur creuse) ou je peux l’envoyer via Relais Colis, au choix…

PowerPc4

Je peux rajouter un vieux clavier Mac (un peu cradoc par contre) et un (voir deux) adaptateurs Mac DVI-VGA si besoin.

Le prix est un poil négociable, donc n’hésitez pas à m’envoyer un email sur lagrottedubarbu@gmail.com
Que la barbitude soit avec vous…

BarbuFest – Le programme

Et oui la deuxième édition du BarbuFest c’est ce week end… avec quelques petits changements.
On voulait faire un truc vachement plus grand avec une brocante techno, etc… malheureusement les fonds du RuralLab ne nous permettront pas ce genre de chose, donc comme d’habitude on s’adapte, on rebondit, mais toujours avec pleins de trucs supra intéressants à faire.

Voici donc le programme des activités du Samedi 5 Juillet pour le BarbuFest
- à partir de 10h, atelier saucisses maison
Venez faire vos saucisses, vous même, pour ensuite les manger (ou les ramener à la maison et cramer devant les copains). Le coût au kilo est d’environ 10 euros, donc merci de nous prévenir avant de votre participation et de la masse que vus souhaitez faire.
Pour info, il y aura un barbecue à dispo pour tout le monde, donc vous pouvez sans aucun problème faire cramer vos saucisses dans la foulée. On fera aussi quelques kilos de saucisses pour les feignasses qui veulent pas se salir les mains (au même tarif plus ou moins).

- à partir de 15h, atelier sérigraphie
L’occasion de se faire un t-shirt exclusif RuralLab ou Barbufest, que vous allez faire tout seul avec vos gros doigts poilus… on a différentes tailles de t-shirts (on en a même pour les filles) entre 10 et 15 euros suivant les modèles, du supra custom, sérigraphie par vous, la classe.

- toute la journée, ateliers de découpe vinyle
Pour ceux qui veulent maitriser l’engin

- si le monstre est réparé d’ici là… impression 3D
La RepRap a des problèmes avec la résistance de l’extruder, donc soit on démontra et tentera de le réparer, sinon si il est réparé d’ici là, vous pourrez tester l’engin.

- pour ceux qui veulent, initiation à la soudure à l’arc
Vous avez toujours voulu tester la soudure à l’arc, c’est pas si compliqué et c’est l’occasion.

On a un grand frigo qui sera rempli de bières et de saucisses… il y a de la place pour poser des tentes
Si vous avez des questions, hésitez pas à nous contacter

A vendredi soir
Que la barbitude soit avec vous…

LaGrotteDuBarbu – Episode 123 – CestLaPolice

Ep123

Cette semaine, on était accueilli par les amis de la Médiathèque de Saint Nazaire et je tente d’expliquer comment se créer sa propre police de caractère avec Photoshop et Fontographer

Pour cet épisode vous avez besoin de:
- un ordinateur
- un logiciel de design (genre photoshop ou Gimp pour les libéristes convaincus)
- un logiciel spécialisé pour les polices de caractères, moi j’utilise Fontographer (qui est dispo pour Windows et Mac), il doit exister des alternatives libres, mais je ne les connais pas…
- un scanner ou un appareil photo
- du papier
- un feutre
- des doigts

Quelques remarques:
- j’adore la typographie, je suis une quiche en design, mais j’adore ça…
- faire des typos c’est rigolo, mais c’est vachement long
- il faut maitriser un peu les vectos et les courbes de béziers, mais sinon c’est pas super compliqué c’est juste long
- un grand merci aux amis de la Médiathèque de Saint Nazaire pour nous avoir accueilli et nous avoir invité :D

Pour ceux que ça tente, le fichiers:
- le fichier pdf
- le fichier psd
- le résultat en ttf
- le résultat en otf

Comme d’hab les insultes et conseils sont les bienvenus…

Le BarbuFest 4-5-6 juillet 2014 à Néons sur Creuse

Voilà c’est officiel depuis quelques jours/semaines…
Le BarbuFest deuxième édition aura lieu du vendredi 4 au dimanche 6 juillet 2014 à Néons sur Creuse dans l’Indre

Affiche001

Au programme de cette édition:
- tous les barbus sont toujours les bienvenus à partir du Vendredi après midi jusqu’au dimanche après midi
- on prévoit des emplacements pour pouvoir poser des tentes pour ceux qui veulent rester le soir (où viennent de loin)
- tout le week end des ateliers rigolos et bien poilus au RuralLab
- le samedi toute la journée, une giga brocante technologique: informatique, électronique, jeux vidéos, outils, matériaux, etc… emplacements gratuits
- tout le week end des barbecues à disposition et de la saucisse faite maison… et bien sûr de la bière
- à confirmer, un concert le samedi soir avec des chouettes groupes du coin

Bref, ça va être comme l’année dernière mais en plus grand, puisqu’on va investir le jardin municipal et que c’est le RuralLab qui organise toute la logistique, la bouffe, les boissons, etc.

Donc n’hésitez pas à réserver le premier week end de juillet pour venir au BarbuFest, cette année ça va envoyer du lourd…

[Full Disclosure] le RuralLab en mutation, une situation personnelle et des choix difficiles…

Voilà maintenant quelques mois que je n’ai rien publié ici… oui je suis un gros vilain et je serais puni sévèrement (et je le mérite amplement) mais j’étais plutôt occupé.
Il y a deux épisodes tournés à Saint Nazaire que je dois encore monter, un épisode monté mais pas finalisé qui devrait être mis en ligne sous peu et au moins trois épisodes en projet mais pas tournés faute de temps… donc pour rassurer tout le monde, non LaGrotteDuBarbu ne s’arrête pas… au contraire, mais ma situation personnelle est des plus difficile, une espèce de charnière, difficile à négocier et qui m’empêche aujourd’hui de pouvoir remplir pleinement le contrat moral que j’ai avec les gentils barbus.

Comme à mon habitude, cet article me servira d’abord à poser un peu les idées et les faits (c’est un peu ma thérapie personnelle et écrire les choses me permet de réfléchir), mais aussi toujours dans cette optique de full disclosure, j’ai besoin de votre retour, de vos conseils, j’ai trop la tête dans le guidon pour faire une décision censée…

la création du RuralLab
Pour ceux qui suivent un peu ce blog, ils n’ont pas dû passer à côté de la création il y a de cela un peu moins de 6 mois du RuralLab, un FabLab rural que nous avons installé à Néons sur Creuse avec l’ami Prototux. Le principe du lieu est simple: mettre à disposition de tous les outils et les connaissances pour faire tout et presque n’importe quoi… Une connexion Internet (et un wifi ouvert et sans mot de passe), des ordinateurs à disposition, une zone de travail avec des tables, une zone de récupération et de stockage (câbles, matériel informatique, réseau, matériel bureautique, matériaux divers, etc…) depuis peu une zone de découpe vinyle, et dans la zone cradoc un atelier de fabrication (pour tout fabriquer avec du métal, du bois, du plastique), une zone de sérigraphie (encore en cours d’installation) et un laboratoire d’électronique… le tout accessible à tous, 6 jours par semaine (on est officiellement fermé le lundi, même si on y est quand même et dans les faits le RuralLab est quand même ouvert le lundi).
Une installation à la barbare, en ramenant tout notre matériel personnel (le mien, celui de la grotte et celui de Prototux) et en ouvrant le lieu à tous.
Au fur et à mesure nous avons répondu aux attentes du public, des ateliers d’initiation aux différentes technologies, de l’aide pour réparer des objets, etc… et un concept qui prend puisque quelques mois pus tard on compte plus d’une centaines d’adhérents (pour une commune de 400 habitants), au moins 4 ateliers par mois et des évènements ponctuels.
De deux permanents (moi et Prototux) d’autres personnes sont venus se greffer sur le projet: Groman et son stage de 3 mois, l’ami Gimli, qui ont poussé le nombre de permanents à 4… d’autres ont ramenés leurs expertises, leur matériel, leur enthousiasme, nous ont fait découvrir des domaines ou technologies, etc.
Petit à petit on a aussi réussi à récupérer pas mal de matériel: du matériel réseau et des serveurs de plusieurs entreprises du secteur et beaucoup de matériel que des particuliers nous ont ramenés.
Enfin il y a de cela quelques semaines, nous avons passé un accord de partenariat avec Bosch, qui nous fournit du matériel… premier (à mon avis) d’une longue série.

Le RuralLab en mutation
Le RuralLab grossit, prend de l’ampleur et nous ne sommes plus de taille à assumer tous ces rôles et donc Vendredi dernier, nous avons démissionné du bureau pour plusieurs raisons:
- permettre à d’autres personnes de s’impliquer dans l’organisation, puisque le projet est passé d’une folie un peu zarbi de deux mecs bizarres à une réalité, un truc qui marche, il est donc normal de l’ouvrir aux autres personnes impliquées dans le projet.
- j’étais trésorier et j’avoues l’administratif c’est pas vraiment mon fort, donc je refilais mon rôle pour me concentrer sur des activités dans lesquelles je suis plus à l’aise: animation, organisation, création, tissage de liens, communication, etc.
- nous ouvrir aussi la possibilité à un moment ou un autre de pouvoir être salarié par la structure… ce qui est impossible si nous avons des responsabilités au bureau (se faire un chèque ou une augmentation à soi même c’est un peu limite et c’est complètement normal)
- sortir du petit projet zarb de deux farfelus auprès des différentes institutions qui risquent de nous aider financièrement (communauté de communes, région, ministère, etc.)
Quatre personnes ont donc décidé de s’impliquer dans le RuralLab et c’est génial: Laetitia en tant que présidente, Véronique, Quentin et Hubert en tant que co-trésoriers… une chouette équipe pour faire en sorte que le RuralLab puisse évoluer, pérenniser et proposer encore plus de choses.
Tout ça est bien gentil, mais on recherche encore notre business model… dès le début on a fait le choix de rendre l’adhésion et les activités les plus modiques possibles pour les particuliers et de faire payer les entreprises et les institutions, un choix louable et inévitable (sous peine de voir le RuralLab se vider de ses visiteurs) mais qui fait peser un poids financier sur ses activités.
Même si les besoins financiers du RuralLab sont réduits (environ 4000 euros pour 5 mois d’activités, avec 45% dûs à l’électricité) les rentrées d’argents ne sont aujourd’hui pas suffisantes… on a différentes pistes pour soutenir et maintenir l’activité, mais pas de salariat pour moi ou Prototux dans un avenir proche.
On a de très bonnes perspectives pour les futurs mois, pleins d’interventions à droite à gauche, le BarbuFest qui s’organise et qui va être monstrueux, de nouveaux partenariats qui se tissent, pleins d’idées divers et variées, mais il faut tenir.

Trouver une solution financière personnelle
Et c’est bien le problème: tenir…
Jusqu’à présent, moi et Prototux on a réussit à survivre plus ou moins comme on pouvait… au RuralLab 7 jours par semaine, vacances ou pas, jours fériés ou pas… passionnés et acharnés jusqu’au bout. On croit au concept puisqu’on a vu son évolution et surtout on a vu la réponse qu’elle apporte à un réel problème en milieu rural. Le problème est que pendant que nous sommes au RuralLab, nous ne travaillons pas ailleurs et que donc nous ne touchons pas d’argent.
On a la chance d’avoir créé une espèce de communauté entre les quatre permanents, on s’entre-aide, on achète de la bouffe de base (des pâtes, des pommes de terre et du fromage pour Groman) et on partage… mais la situation arrive à son terme et nous devons trouver une source de financement personnelle qui nous permette de survivre, voir même un jour de vivre.

L’heure du choix (difficile)
Dans les prochains jours semaines, il va donc falloir que je fasse un choix difficile et c’est là où j’ai besoin de l’avis de tous les barbus… avec des solutions différentes et des conséquences encore plus différentes.
- la première et la plus brutale, est on essaye de trouver un boulot pour vivre, on lâche les activités du RuralLab, on abandonne temporairement les permanences en attendant que notre situation financière s’améliore.
Le plus: on arrive à vivre
Le moins: un coup d’arrêt plus ou moins fatal au RuralLab, plus de permanences, on s’en occupe quand on a le temps.
- le deuxième solution (qui est plus ou moins en cours) est de s’appuyer sur les aides, j’ai commencé à constituer un dossier de RSA, qui est en cours de traitement et qui me permettrait de survivre.
Le plus: pas besoin de quitter le RuralLab
Le moins: aucune idée de la date de début des aides, donc d’ici là il faut quand même trouver un moyen de survivre.
- une autre solution est que l’un de nous deux (moi ou Prototux) trouve un boulot qui permette aux deux de survivre, l’un reste au RuralLab, l’autre travaille.
Le plus: l’un de nous reste et s’occupe du RuralLab
Le moins: l’un de nous est obligé de quitter le RuralLab, et surtout il faut trouver un travail dans le coin, pas évident.
- une encore autre solution: trouver du pognon ailleurs, je sais pas trop, des mécènes, des gens qui ont trop d’argent, des gens qui veulent aider à ce que tout ça continue, des entreprises qui veulent soutenir le projet, je sais pas trop… suffisamment pour que l’on puisse continuer à faire évoluer le RuralLab et trouver les soutiens financiers pour nous salarier
Le plus: on a pas besoin de laisser le RuralLab en friche
Le moins: il faut trouver ces personnes ou entreprises prêtes à mettre la main au portefeuille.

Voilà en gros les différents choix qui s’offrent à moi en ce moment… et j’avoues que mon cerveau est au bord de l’explosion tellement je ne sais pas trop quoi faire.
D’un côté le succès du RuralLab est un truc qui ne m’étais jamais arrivé, j’avais toujours plus ou moins créé des pseudo-structures en franc tireur, là le projet est structuré, des gens s’impliquent, il répond à un vrai problème… mais on a un déficit de thune qui ne nous permets pas d’en vivre.
D’un autre côté on doit vivre, manger, mettre de l’essence dans la voiture, payer le loyer, etc… et cela devient invivable.

Vos avis sont donc les bienvenus… solutions et engueulades tout aussi les bienvenus
J’attends donc vos réactions et avis
La barbitude vaincra!