Patrimoines oubliés : un livre sur le patrimoine et l’exploration urbaine, sur Kickstarter

[Un petit texte de l’ami Krillin (du regretté podcast Bazingcast) que j’ai invité pour parler de son chouette projet de livre crowdfundé… soutenez le lui et son joli projet le méritent bien]

Bonjour, je suis Krilin, et je squatte la grotte du barbu pour vous parler de mon projet de beau livre, en ce moment sur Kickstarter.
Inspiré par la campagne Chtemele, j’ai voulu moi aussi connaître le stress, les nuits sans sommeil, et le désastre financier du crowdfunding. Et si vous voulez m’aider à jouir de cet échec, c’est ici : http://kck.st/1chOs58

couv_big

Le projet
Tim, du site Glauqueland, et moi sommes des explorateurs urbains. Cela consiste à visiter des lieux abandonnés : manoirs, usines, prisons, etc. Pourquoi ? Autant de motivations que d’explorateurs, en tête viennent le frisson, la photo, l’ambiance post-apocalyptique… et l’intérêt pour le patrimoine dans notre cas. Chaque lieu que nous visitons devient le premier pas d’une enquête, où on cherche quand et pourquoi le lieu a été construit, ses transformations, comment il a été utilisé, et surtout pourquoi il a été abandonné. Après plusieurs années de recherches, nous avons voulu faire un beau livre (200 pages, papier qualité photo, etc.) pour compiler toutes nos découvertes.
Le livre contient des photos à l’abandon, mais aussi des photos d’époque, des vues aériennes, et surtout du texte (clairement notre plus-value) ! Il s’articule sur trois axes :
-raconter l’histoire, souvent exceptionnelle, de ces lieux
-accompagner le lecteur pour qu’il comprenne ce qu’il voit, et lui permettre de faire une visite virtuelle
-expliquer au lecteur les points intéressants difficilement accessibles au novice : technique architecturale ou industrielle, évolution sociétale, etc.
Si les sites d’urbex pullulent, rares sont ceux qui abordent la question de l’Histoire, et jamais d’une manière aussi poussée.
Pour plus de détail, je vous invite à aller voir la page sur kickstarter, et l’exemple de maquette qu’on laisse en téléchargement : http://kck.st/1chOs58 . Profitez-en pour en prendre 3 :)

glpo

Le do-it-yourself
Si je fais un article ici, ce n’est pas seulement pour me faire de la pub (hé, vous êtes allé ici : http://kck.st/1chOs58 ? ). C’est aussi pour aborder la question du DIY.
Pourquoi le faire en DIY ? Il y a deux raisons.
La première est idéologique. Le DIY est un mouvement, c’est plus qu’une mode. C’est une manière de vivre, de refuser certains pans que veut nous imposer la société. Les AMAPs, la réappropriation des savoirs et des techniques montrent que cette philosophie séduit. L’idée n’est pas de réduire en cendres la société, mais déjà de bypasser les intermédiaires parasites et revenir à une relation empathique, d’humain à humain. Presque non-marchande.
La seconde consiste à regarder l’alternative : les éditeurs. Nous avons tenté les éditeurs ; nous n’avons pas réussi à nous mettre d’accord. Les éditeurs ont leurs lubies, car leur but est de vendre le plus possible. Je comprends leur point de vue, mais personnellement je ne suis pas prêt à compromettre mon travail dans ce but : je préfère 200 lecteurs qui lisent un livre dont je suis fier, que 2000 qui ont un livre que je n’assume pas entièrement. La première lubie des éditeurs concerne la photo, car c’est ce qui fait vendre à la FNAC. Elle doit être racoleuse, si possible en HDR ou avec des jeux de lumière. Notre posture naturaliste ne plaisait pas. Le titre doit absolument contenir « insolite » ou un mot qui éveille la curiosité sur les têtes de gondole. Quant au texte, il s’agit juste de petits caractères pour faire joli à côté des photos. Bref : les éditeurs ne voulaient pas réaliser le même livre que nous, et nous n’avons pas trouvé de compromis acceptable.

8b98a8484842803a64722cd72e951ab3_original

Cependant, le faire en DIY a deux conséquences principales (en plus de devoir tout stocker dans son salon) :
L’éditeur est un professionnel. À l’origine, son travail n’était pas de vendre, mais d’éditer. Bypasser l’éditeur, c’est faire une croix sur un regard extérieur, et sur toute son expérience concernant le texte, la retouche légère de photo, et surtout la maquette. J’ai eu des cours de deux graphistes depuis que j’ai fait la maquette catastrophique que vous trouverez sur la page kickstarter (http://kck.st/1chOs58, vous vous souvenez ? :D ), mais nous n’arriverons jamais à une qualité pro. Ceci dit, ça reste un charme du DIY, tu as un truc qui a seulement 80% de la qualité pro, mais ça convient à 80% des gens…
Cependant, une petite partie de ce savoir peut être compensé en discutant avec les imprimeurs, qui eux aussi ont de l’expérience. Car le DIY, c’est aussi l’occasion de faire travailler les entreprises de la région, plutôt que de faire imprimer ça pour pas cher en europe de l’est. Comme je disais, revenir à une relation humaine faite d’échanges…
Le deuxième point, c’est que le DIY, à moins d’avoir une marge gigantesque, coupe l’accès aux grandes surfaces. Les distributeurs prennent 20 à 50% du prix boutique, ce qui est bien entendu est impossible à tenir, déjà parce que vous n’aviez pas de prix boutique : vous aviez juste un coût de fabrication. Cette question de se fermer un public est une question intéressante qu’il serait trop long de discuter ici, mais c’est pour moi un des rares revers du DIY.
Voilà, et pour un retour sur le kickstarter, je vous invite à regarder la conf de Babozor, deux posts plus loin.

02d7a0d50e7be4b2dd99ed7b72e51afa_original

Krilin

[HellBarbuFest] recherche coviturage Paris-Clisson-Paris HellFest 2015

hellbarbufest

C’est officiel depuis maintenant quelques jours grâce à l’ami Oxiur (qui a réussi à me trouver un pass trois jours, que je remercie chaudement au passage) je serais au HellFest 2015 à Clisson les 19,20 et 21 juin (et pas mai!) 2015… avec au programme pleins de musique qui picotent les oreilles: Lamb Of God, Meshuggah, Faith No More et pleins pleins d’autres.

J’ai mes places, je vais trouver une tente, j’ai déjà mon sac de couchage, une version alpha de MetalRumble est dans mes futurs bagages, mais je recherche toujours un moyen de transport peu oénreux et cool (si je peux faire le chemin avec d’autres barbus c’est encore mieux)

Donc si vous connaissez quelqu’un qui va au HellFest en voiture depuis la région parisienne, faites moi signe, je participe aux frais essence / péage évidemment.
Faites tourner…
Peut être à l’occasion de se voir au HellFest (enfin! ça fait 5 ans que j’essaye d’aller à ce festival)
Que la barbitude soit avec vous

LaGrotteDuBarbu – Episode 126 – BatterySoSmart[he]

Cette semaine, enfin il y a quelques jours c’était l’anniversaire de ma chérie (bon anniversaireeeeuh) et donc j’ai essayé de lui fabriqué un truc utile et pas trop moche: une batterie externe pour son portable plaqué avec du bois.

Pour cet épisode vous aurez besoin de:
– une batterie externe, la mienne a été acheté dans un petit magasin sur Paris pour une vingtaine d’euros, elle permet la recharge de mon téléphone 2 ou 3 fois
– du placage de bois… ceux que j’ai eut m’ont été donnés par l’ami Jérôme de l’atelier Duo de Néons sur creuse, des échantillons de différents bois (et un grand merci à Jérôme pour son aide et ses conseils)
– de la colle (de la néoprène et de l’epoxy)
– une règle
– un cuter ou un scalpel
– du vernis
– des trucs pour poncer: cales, papier de verre, etc.

Quelques remarques:
– d’abord merci pour les conseils que Jérôme a pu me prodiguer
– suivant les placages, certains sont bruts, d’autres sont collés sur une plaque de bois voir du plastique. Ceux bruts sont fragiles mais beaucoup plus facile à découper. Les premiers morceaux que j’ai pris étaient collés sur du plastique et m’ont coutés quelques lames de scalpel et beaucoup de travail… avec le recul je préfère de loin le bois brut, beaucoup plus facile à travailler.
– comme c’était des échantillons, il y avait des trous, ce qui m’a poussé à ce design à 45 degrés, que je ne regrette pas, c’est franchement pas mal.
– le contraste du bois sombre / clair rend franchement pas mal.
– idéalement découper un millimètre de plus et raboter, couper ou poncer pour avoir une découpe nickel… essayer de découper juste c’est s’exposer à couper trop court et donc à devoir tout refaire.
– la colle néoprène est idéale pour ce genre de travaux, l’epoxy marche bien, mais à tendance à sécher moins vite (ce qui permet de rattraper les conneries) mais surtout a tendance à ne pas s’étaler de façon uniforme.
– j’ai mis 4 couches de vernis, avec un petit ponçage entre chaque… j’ai choisi du vernis bateau pour son côté résistant, mais c’est un peu trop brillant à mon goût, pour un autre projet je testerais un autre finish.
– globalement c’était un projet fun et vraiment cool, je m’attendait à un résultat bien moins bien.
– il reste encore pleins de défauts que j’aurais aimé corriger, mais faute de temps et d’argent j’ai fait de mon mieux.
– apparemment LaMadame a bien aimé (et c’était le but de l’opération)

Quelques photos du monstre pendant qu’il sèche entre deux couches de vernis

IMG 20150426 122336

IMG 20150426 122332

IMG 20150426 122336

Comme d’habitude les commentaires et insultes sont les bienvenus…
Que la barbitude soit avec vous

présentation de cHTeMeLe au Gamelier (vidéos qui datent un peu…)

Deux vidéos d’une présentation faite lors du Gamelier il y a de cela un peu plus d’un an, où je présente l’aventure cHTeMeLe avec l’ami Pascal Mabille (qui a géré le graphisme, l’illustration et bien plus pendant le projet)…

Babozor – cHTeMeLe @ Gamelier (FR) – Part 1 from CRI Paris on Vimeo.

Babozor – cHTeMeLe @ Gamelier (FR) – Part 2 from CRI Paris on Vimeo.

La conférence date de l’époque où je luttait encore avec le RuralLab (on peut le voir j’ai toujours mon pantalon de bouseux sur moi) et avec pas mal de problèmes.
Une vidéo qui est par contre intéressante sur les leçons que ce projet a pu amener (et qui fera l’objet d’un article sous peu)

Top 10 (ou presque) des chaînes TonTube à suivre pour les vrais barbus

JimmyDiresta
C’est le plus fort… ne discutez même pas et abonnez vous à sa chaîne immédiatement

I like to make stuff
Un mec qui aime faire pleins de trucs, sujets super variés, vidéos bien produites.

Drunken Woodworker
Des vidéos de projets et surtout un weekly wrap-up qui vous dirige vers pleins de vidéos super sympa à regarder

mtmwood
LE spécialiste de la planche à découper, le mec est russe on a jamais vu son visage, mais il envoie sévèrement

The ben Heck Show
Assez connu, beaucoup de projets électroniques, qualité variables… perso j’aime pas ses blagues mais le mec sais de quoi il parle

David Waelder
Assistant de Jimmy Diresta, pleins de vidéos intéressantes

Make
La chaîne du célèbre magazine DIY, pas toujours intéressant mais quelques pépites quand même

The wood whisperer
Le mec qui m’a donné envie de bosser avec du bois, mec brillant, pour les amateurs de menuiserie

Michaelcthulhu
Vous voulez du barbare? et ben je vais vous en donner… un forgeron psychopathe qui s’est fait une spécialité des armes énormes

Frank Howarth
un menuisier avec des projets toujours super intéressants, vidéos super bien produites avec du stop-motion et tout…

Kyle Toth
un menuisier (encore un) vraiment talentueux.

Le Pic Bois
Un cousin québécois (parceque tous nos amis québécois sont un peu nos cousins) qui lui aussi travaille dans le bois. Ca commence, mais ça commence bien

Bricolo et Mulot
L’ami Picaboubx et ses bricolages cools et rigolos

KipKay
Pleins d’idées de trucs souvent simples à faire

Steve Ramsey
“Woodworking for mere mortels” en gros la menuiserie pour les mortels, des projets basiques mais intéressants

izzy swan
De la menuiserie barbue, avec des projets sympas

Man at arms (et reforged)
Là on est dans le lourd… des forgerons reproduisent ou s’inspirent de pop culture, attention si vous commencez vous ne pourrez pas vous arrêter.

Bonus qui a presque rien à voir (mais quand même on est des barbus donc la bouffe on aime ça et quand c’est fait par des barbares c’est encore mieux)

Epic Meal Time
Nos frères barbus canadiens qui mixent bacon et à peu près tout.

Regular Ordinary Swedish Meal Time
Des barbares suédois vous montrent comment manger “viking style”

Si vous avez des bons trucs à regarder ou à nous faire découvrir, les commentaires vous sont bien évidemment ouverts…