19

LaGrotteDuBarbu / OpenSource Hardware / Hackers – une ouverture qui ne se limite pas aux machines…

Hier j’ai été interpelé par Atg qui me demande “@lagrottedubarbu Le Barbu, il soutient “MariagePourTous” ? C’est juste pour savoir…”
Machinalement je lui répond “@13Atg évidemment… si les gens veulent se marier peu importe leur orientation sexuelle (et je vois toujours pas pourquoi on interdis ça)”
Et puis cette nuit j’y ai réfléchi (oui je fais ça des fois la nuit) et je penses que ça mérite explication et approfondissement

Un mec normal, ou presque…
Avant de parler de tous ces sujets qui fâchent, il est bon de rappeler en quelques lignes, qui je suis… je suis un homme, blanc, hétérosexuel, séparé, père d’une gamine de 7 ans, de nationalité française, ça paraît bête de dire ça comme ça, mais globalement personne ne m’a vraiment haït pour qui je suis (pour ce que j’ai fais ou mes choix c’est un autre problème, mais la discussion n’est pas là). Si j’avais été une femme, noire, lesbienne, éthiopienne le trip aurait été je penses beaucoup plus violent… rien que pour rentrer sur le territoire français, chercher du boulot, louer un appartement, etc.
J’ai toujours été bizarre, à la marge… j’ai toujours été le plus grand de ma classe, le plus balèze, celui qu’on met au fond de la classe pour pas gêner les plus petits (sinon ils voient pas le tableau les pauvres choux) j’aurais dû faire du foot avec les autres, mais je préférais jouer aux jeux de rôles avec mes autres potes zarbis, j’aurais dû devenir chef de projet technique à Paris bien payé, au lieu de ça, je finis à démonter des fours dans ma grotte à la campagne (et franchement je kiffe ça) … mais ce n’est ni mon sexe, ni ma couleur de peau qui me l’a imposé, cela a été un choix ou une envie, rien d’imposé.
J’ai passé une bonne dizaine d’année à trouver ma place par rapport au reste de la société aux pratiques et goûts auxquels je n’adhérait pas (le foot ou la télé qui sont de bons exemples pour moi), j’ai admis et assumé ma bizarrerie et j’en suis aujourd’hui heureux.

L’ouverture une philosophie à appliquer partout
Je prône à tout va l’ouverture et le partage… que ce soit sous forme numérique ou physique, j’adore partager, découvrir de nouvelles choses, rencontre les gens, discuter, découvrir des nouveaux outils, matériaux, techniques, etc… dès tout petit j’aimais démonter des trucs pour savoir comment ils étaient fait, ce qui il y avait dedans et ça n’a pas changé.
Cette philosophie j’essayes de la pratiquer partout et avec tous, j’essayes de privilégier les rapports humains, ce que 15 ans de développement web m’a appris, c’est que ce sont les gens qui font le succès d’un projet, pas le budget ou la technologie employée… et de prêcher la bonne parole là où je peux.
J’avoues “j’essayes” d’être ouvert d’esprit… ça ne marche pas tout le temps, je dois combattre en permanence mon éducation, qu’elle ait été mise en place par la société (école, université, taloche, journaux) par les parents, ou via la pression sociale (les voisins, les amis, les connaissances, etc). Il y a des choses sur lesquelles je suis très réceptif et d’autres trucs beaucoup moins… j’ai encore un temps de latence suivant la façon dont la personne est habillée ou se comporte (par exemple j’aurais du mal au premier abord à aller taper la discut avec un punk à chien, pour toutes les raisons que j’ai cités plus haut).

La liberté au dessus de tout
J’ai choisi de me raser le crâne (bon mon manque de cheveux m’y a un peu aidé), de me laisser pousser la barbe, de balancer toutes mes âneries sur le web, de partager avec vous mes bizarreries, et je ne supportes pas l’idée que quelqu’un puisse ne serais ce qu’envisager de penser à m’interdire de le faire.
Du moment que vous n’imposez pas votre choix aux autres, que vous ne les forcez pas d’une façon ou d’une autre à faire quelque chose dont ils n’ont pas envie, pour moi vous avez toute liberté.
Peu importe la couleur de votre peau, vos préférences ou déviances sexuelles (et on pourrait revenir sur la définition traditionnelle de déviance qui suivant les époques et pays est a géométrie variable), c’est votre vie et rien ne me donne le droit (même pas celui d’être un homme blanc hétéro français au contraire de l’opinion publique) de vous dire ce que vous devez faire.
Ce sujet est particulièrement personnel pour moi, puisque mon frère est gay, marié depuis plus d’une décennie avec son mari, installé à Amsterdam et jusqu’à preuve du contraire heureux.

Prendre conscience et corriger
Ce qui m’a fait me retourner dans mon lit cette nuit, ce n’est pas cette question d’orientation sexuelle, ou d’ouverture d’esprit que je prône, mais toutes les petites choses, ces expressions, qui sont profondément ancrées dans notre culture, dans le langage et que je continue à employer:
“un truc de meuf” pour dire que c’est un truc pourri
“un truc de mec” pour dire que c’est un truc viril et solide
et toutes les autres conneries que je balance régulièrement (je suis sûr que y’a pleins d’autres exemples, mais là c’est les deux seuls qui me viennent à l’esprit).
Le but ici n’est pas non plus de m’auto-censuré pour éviter le courroux de tel ou tel groupe (parceque en fait je m’en tapes de ce que les autres pensent) mais c’est plus de prendre conscience de ces paroles et d’essayer de les déminer, de savoir pourquoi on les dit, qu’est ce que ça implique, etc… et de tenter de corriger le tir.

Ma fille comme “constant reminder”
L’autre chose qui m’a empêché de dormir je dois l’avouer c’est ma fille, qui a 7 ans, qui est en ce2… et qui grandit. Elle a un âge merveilleux où tout l’intéresse. Le dessin, les livres, les dessins animés, les animaux, les plantes, le papier, comment sont fabriqués les fringues et j’estime qu’un de mes rôles en tant que Papa Barbu est justement de pouvoir lui montrer et expliquer tout et n’importe quoi (et si je peux pas de lui montrer comment trouver les bonnes informations). Mais elle va grandir, apprendre, et devoir un jour choisir ce qu’elle va devoir devenir et faire… et je trouve cela insupportable l’idée qu’on puisse lui refuser un domaine parcequ’elle est une fille. Si elle veut devenir soudeuse professionnelle, électricienne, ingénieurE aéronautique, danseuse ou chanteuse de comédie musicale (ouais faut pas pousser non plus hein, je veux bien être ouvert mais peut être pas à ce point là) et si c’est sa passion, je VEUX qu’elle puisse le faire, et non parceque les stéréotypes ou les décisionnaires pensent que c’est pas bien. Donc je me dois d’abord de lui montrer qu’aucune activité ou métier n’est réservé à un sexe (je peux faire de la couture et elle peut faire de la soudure à l’arc) et que c’est quelque chose que tous les barbus devraient promouvoir… Apprendre aux filles à changer une roue de voiture, aux garçons à recoudre leur pantalon, etc…

La conclusion c’est que l’ouverture ne peut être que totale, “no middle ground” comme ils disent, donc ami(e)s femmes, hommes, noirs, blancs, asiatiques, hétéros, homos, bi, trans, français, étrangers, peut importe tous ces critères, pour moi vous êtes tous des gentils barbus avant tout (que vos poils soient visibles ou non).

Voilà, soyez barbus, soyez ouverts, cultivez votre différence…

babozor

19 Comments

  1. Héhé, tu viens de pondre la section “Ouverture sur le monde réel” du manifeste barbu ?

    Sinon, effectivement, je pense que la plus part des personnes qui te liront seront d’accord avec toi sur le fond. La vrai question n’est pas tellement quoi, mais comment. Comment se démerder pour que les choix de vies ne soient que très peu déterminés par le sexe, la religion, la couleur de peau, la nationalité ou l’âge du capitaine ? Ou, posé autrement et sur un registre plus personnel, comment est-ce que tu penses réussir à aller à contre courant de tous les clichés qui seront imposés à ta fille ?

  2. La barbitude ne tient effectivement pas à l’appendice qu’on a entre les jambes … Ma voisine veut faire de la soudure à l’arc pour faire des sculptures métalliques … et moi, pendant ce temps, je fais mes perles à repasser …

    L’important, c’est d’essayer et de partager …

  3. Babozor, merci pour cet éclaircissement. Je te suis à 100% sur tout ce que tu as dis, l’ouverture d’esprit sur un tas de sujets et le partage (c’est pas pour rien que t’es libriste, comme moi).

    Pour le marriage gay (même si je suis pour), je pense que c’est une vaste fumisterie pour changer les idées des gens et qu’ils ne s’attardent pas sur de vrais problèmes, genre bizarrement on entends plus parler de Fukushima etc.

    En tout cas ça m’a permis de voir une autre facette de toi qu’on ne voit pas forcement, le côté bourrin, musique de bourrin etc cache pas mal le personnage en fait!

    En même temps chacun son style, t’as bien raison aussi de te démarquer, je le fais aussi et chacun vit comme il veut et c’est très bien! :)

    Vive la barbitude et content d’avoir pu te voir en chair et en os au salon du jeu!

  4. Moi j’ai retenue que même les imberbes sont des barbus et ça c’est ‘bo’ ! On est tous Lego, heu égaux !

  5. Salut Babozor,

    Je reviens sur deux détails de ton article surtout sur le mariage gay.

    Le mariage gay c’est ton opinion je suis totalement contre pourtant dans mon cercle d’ami et dans ma famille il y a des homosexuels.

    1. Le mariage est né de la religion il faut apprendre à les respecter surtout quand on voit tous les problèmes qu’il y a actuellement avec les leaders religieux.

    2. Les gays on les mêmes droit que toi et moi, même de se marier (avec des personnes de sexe opposé). Pourquoi leur donner plus de droit qu’aux autres ?

    3. Mettre le mariage homosexuels car il s’agit bien de ça et non du mariage pour tous ça risque de créer plus d’homophobie qu’autre chose et donc ça peut aller à l’opposé de l’idée voulant leur offrir plus de liberté et sois disant plus de droits alors qu’ils ont exactement les mêmes droits que les autres.

    4. Il y a plein de gays qui sont contre, ceux là bien sur n’expriment pas trop leur choix ou leur opinion en public. Seul les gays les plus excentriques affichent clairement leur idée et c’est généralement ceux qui sont le plus néfaste envers “leur communauté” (si on peut dire ça puisqu’il vivent dans la même communauté que nous… la communauté française !)

    5. Le pacs offre exactement les mêmes droit que le mariage.

    Pour conclure dire “si les gens veulent se marier peu importe leur orientation sexuelle (et je vois toujours pas pourquoi on interdis ça)” il faut m’expliquer où est l’argumentation, à mes yeux c’est simplement de la démagogie.

    Penses-tu pas qu’il y a d’autres choses à faire que de s’occuper d’idée illuminatrice de quelques personnes figurant dans les 1% de la société ??
    Ne penses-tu pas qui faut rassembler les français plutôt que les diviser ? Notre président disait que son prédécesseur divisait les français entre eux mais qui a choisit le thème qui divise le plus avec en gros 50% pour 50% contre ??

    Bref sinon je suis pour que les couples homosexuels pacsés puisse avoir des enfants via l’adoption ou la médecine.

    Quant aux couleurs des personnes, ça s’applique aussi aux petits au gros etc… voir des gens se faire critiquer de nain quand ils sont petits ou de porcs quand ils sont gros c’est insupportable et c’est aussi du racisme ne l’oublions jamais.
    Quant à la sexualité je te conseille de lire “le premier sexe” d’Eric Zemmour.

    Cordialement.

  6. @Eauland en général je réponds peu/pas aux commentaires parceque c’est en général pas très constructif… que tu soit pour ou contre quelques chose en général je m’en tapes, sauf quand c’est pour restreindre la liberté des autres.
    Le principe du mariage gay n’est pas administratif (puisque comme tu le rappelles le pacs fait ça très bien) mais c’est un signe de reconnaissance de la société, que oui on peut vivre, s’aimer et être du même sexe… on est aussi censé être une république, pas une succursale du Vatican, donc le motif religieux, voilà ce que j’en penses.
    Le principe de cet article n’était pas de troller les anti-mariage gay (encore que) ou d’affirmer publiquement mon soutien, mais d’aller plus loin: dès qu’on viens empiéter sur une liberté ça me fâche, que ce soit de se marier, de vivre sur le territoire, de travailler, de faire telle ou telle chose… ça me froisse et ça m’énerve.

    Donc je respecte ton avis, t’a le droit de penser ce que tu veux (encore que le paradoxe pas d’accord pour le mariage et ok pour l’homoparentalité j’avoues j’ai du mal à comprendre), mais je penses que tu a profondément tort, je te demandes pas d’être d’accord avec moi, j’expose juste mon sentiment, ma philosophie et ce à quoi j’aimerais que la société aspire (une vraie ouverture d’esprit plus qu’un repli maladif sur soi)

  7. “1. Le mariage est né de la religion il faut apprendre à les respecter surtout quand on voit tous les problèmes qu’il y a actuellement avec les leaders religieux.”
    La religion n’a rien à faire dans le débat.
    On parle ici d’un mariage civil, rien n’obligera les prêtres à marier des homosexuels.

    “2. Les gays on les mêmes droit que toi et moi, même de se marier (avec des personnes de sexe opposé). Pourquoi leur donner plus de droit qu’aux autres ?”
    Les homosexuels n’auront pas plus de droits que les autres, les hetero auront tout à fait le droit de se marier avec une personne du même sexe. ;)

  8. @Orion: il s’agit pas de parler de religions il s’agit de se baser sur notre histoire et les valeurs qui fondent une société.
    Que le civil reprenne l’union de deux personnes à son compte avec le mariage c’est bien mais il ne s’agit pas d’un code opensource qu’on peut hacker (c’est pour l’humour… ^^).

    Pour le second point je l’attendais celle là mais tu oublies une chose: la nature nous donne un seul but à réaliser, la procréation. Or les personnes du même sexe ne peuvent réaliser cet acte ensemble. Au final c’est contre nature même si ça existe depuis la nuit des temps.

    @babozor: Je ne vois pas aussi d’un grand intérêt à adhérer aux convictions d’une religion. Mais on ne peut pas nier qu’elles existes. De ce fait ne pas écouter leur message tout comme le message des opposants (valeurs, traditions…) c’est aussi s’enfermer dans des certitudes. En conséquences on ne peut pas déshabiller Paul pour habiller Jacques, il n’y a aucun message de tolérance la dedans. Seulement un enfermement dans une idéologie en voulant l’imposer en pensant qu’il s’agisse d’ouverture (qu’on ait tord ou raison), ce qui est faux. La tolérance à mes yeux c’est de savoir écouter chaque parties et d’en trouver des compromis (surtout quand c’est du 50% pour 50% contre), voilà pourquoi je suis pour l’homoparentalité car je pense que deux personnes qui s’aiment peuvent très bien élever un enfant, et qu’ils feront tout pour montrer qu’ils savent tenir leurs responsabilités (et surement bien plus que certaines personnes hétérosexuelles).

  9. @Eauland : Sauf qu’il est dans la nature même d’une société d’évoluer, le contrat de mariage (car oui, civilement c’est bien un contrat) est loin des définitions qu’il a eu en fonction des temps et des lieux.

    Pour le second point, je ne suis pas du tout d’accord.
    1) le mariage n’a rien à voir de nos jours avec la procréation mais est plutôt une question d’amour/argent/représentation devant la loi

    2) La nature/la vie n’a aucun but intrinsèque, car le concept même de but n’est défini que par une conscience de soi.
    La procréation n’est pas une fin en soit mais simplement un moyen permettant à une espèce de perdurer au delà du simple individu.

    3) L’homosexualité (de même que la masturbation et autre forme de plaisir non reproductive) est présente chez un grand nombre d’espèces animales, notamment les plus “évoluées intellectuellement” comme les dauphins, chimpanzés et humains. Parler de “contre nature” est donc loin d’être scientifiquement adéquat. ;)

  10. Bonjour et surtout bravo!
    Je suis également Papa d’un petite fille de 5 mois et j’avoue que ton dernier paragraphe décrit exactement ma vision pour son éducation. Pour preuve c’est moi qui utilise la machine à coudre à la maison (et c’est plutôt cool).
    Bref, le souci vient de l’inertie de la pensée populaire qui est importante, mais heureusement l’histoire nous montre que les évolutions de la pensée sont possibles.
    Voili Voilou. Bon courage

  11. @Eauland
    S’il faut prendre en compte l’histoire, il faut alors prendre en compte son évolution qui aujourd’hui montre qu’une partie de plus en plus importante de la société se contre-carre de la religion, quand ils ne la rejettent pas purement et simplement …

    Dans ce contexte, nous parler de la procréation comme but ultime de la vie … Ouah, j’espère que ta vie est bien heureuse, mais peux tu me dire : n’as tu des rapports sexuels que dans l’unique but de procréer ? Personnellement, si j’ai des rapports sexuels hétérosexuels (entre autres choses), ils ne sont absolument pas dans le but de sur-peupler la planète, mais de partager un moment de plaisir entre adultes consentants.

    Quand à imposer une idée qui ne fait pas l’unanimité, rappelle toi l’abolition de la peine de mort en France en 1981. L’avis général n’était pas forcément favorable à cette abolition (évoque seulement la pédophilie, et tu verras combien sont prompts à vouloir la remettre en place). Pour autant, aujourd’hui, on estime que c’est une évolution.

    Admets qu’il puisse en être ici de même … Et si ce n’est pas le cas, vote pour un gouvernement qui reviendra en arrière, car celui qui le fait aujourd’hui est celui qui a été élu par le peuple. On m’a dit de m’écraser sous le règne Sarkozy parce qu’il avait été élu. Il en sera de même sous l’ère Hollande et les suivantes …

  12. D’accord avec toi à 100% Babozor !

    Un Chti d’adoption

  13. Pour répondre a tes points @Ohrin (oui oui j’aime bien parler de questions existentielles qui servent à rien surtout que la loi passera). Juste avant d’argumenter je voulais préciser qu’il est parfois dur d’utiliser du vocabulaire hétérosexuel pour parler d’homosexualité ce qui peut entrainer des quiproquos.

    1 et 2) Le mariage n’a certes rien à voir avec la procréation (il répond à la notion de couple qu’on verra dans le point 3). Mais le but de notre existence restera toujours de de procréer pour faire perdurer notre espèce, c’est un fait(comme c’est nos hormones qui régissent ça c’est plutôt du domaine l’inconscience, même si la conscience nous permet de nous adapter à la société avec la contraception (parentalité trop jeune, finance n’étant pas en adéquation pour cette tâche…)). Quant à l’argent et la représentation sociale c’est juste normalement pour offrir le meilleur cocon au développement de sa progéniture.

    (a- si il s’agit d’un objectif d’avoir plus pour avoir toujours plus afin de satisfaire son propre bonheur qui se caractérisera par du matérialisme à outrance ou l’obsession de pourvoir acquérir des choses immatérielles qu’on ne peut pas acheter, il s’agit alors de cupidité, et d’égoïsme.

    b- si il s’agit simplement de vivre son petit train-train quotidien en voulant juste subvenir à ses besoins, c’est qu’on subit la société en faisant preuve d’une grande apathie, ce qui ramène encore à l’égoïsme.

    Bien sur il serait idiot de stéréotyper ça en 2 catégories. Ils en existent plusieurs mais il s’agit là de parler de ceux qui pensent qu’à eux au quotidien où qui n’exercent pas un métier par passion et j’insiste sur le mot passion pour aider les autres (enseignants, médecins, assistants de vie aux familles, psychologues…))

    L’amour, lui, est quelque chose de tellement irrationnel qu’il est difficile voir impossible de l’utiliser comme argument pour justifié quelque chose d’aussi rationnel et réfléchi que doit (devrait ??) l’être le mariage.

    3) Les espèces animales qui se laissent aller à l’homosexualité vivent en groupe et non en couple, donc oui un couple entre deux personnes de même sexe est bien contre nature (même si les rapports homosexuels sont des actes répandus).

    En conclusion, il est impossible de marier des homosexuels puisqu’il n’y a aucune logique élémentaire et ne se fonde sur rien de rationnel (c’est bien pour ça que le mariage est une des valeurs fondamentales de notre société et qu’il ne faut pas prendre ça à la légère). Néanmoins par empathie on accepte leur alliance via le pacs mais pour qu’ils puissent se développer personnellement, comme on le voit dans les points 1 et 2, il est important que l’homoparentalité puisse leur être accordée.

    J’en arrive toujours à la même conclusion… mais je pense qu’on tournera en rond… ^^

    Sinon super site babozor, tes vidéos remplis de bonne humeur font toujours passer un moment agréable, même si le bricolage ça n’a jamais été mon truc, la variété des vidéos permettent toujours d’éveiller la curiosité.

  14. Salut Babozor et un grand merci pour ce billet très personnel.

    Je me forcerais à ne pas alimenter ici le débat : “pour ou contre l’épouvantail à con du “mariage pour tous” “, car j’estime que ce n’est pas l’endroit et que surtout ça n’est pas l’objet de ton billet.

    Tu nous fais partager tes interrogations (que nous devrions tous avoir) sur : qu’est-ce que la liberté que je prône vraiment ? Comment puis-je la défendre ? Avec quels conséquences ? etc. Toutes ces questions qui sont la plupart du temps oublié par ceux qui se revendiquent “libriste” ou “hackers”.

    J’ai particulièrement apprécié le passage où tu parles de difficultés à prendre conscience de nos préjugés, de nos automatismes et comment les corriger. Au passage, parmi les expressions stéréotypées les plus courantes tu oublies la fameuse “dose de tapette” :-D.

    Plus sérieusement on note au sein même de ton billet ces petits automatisme qui sont en soit des aberrations : “Un mec normal, ou presque…” C’est quoi un mec normal ? Le concept de base qu’il faudrait enseigner aux enfants dès leur plus jeune âge c’est que “La normalité n’existe pas !” Il n’y a que le conformiste à une fausse image créé par une minorité qui fait croire que cette image reflète celle de la majorité et qu’il faut y coller au plus près si on veut s’intégrer et par extension être heureux. Histoire d’illustrer mon propos avec un exemple qui pense que les hommes et femmes en couverture des magazines sont “normaux” ?

    Le premier pas vers une vraie liberté est de s’affranchir des chaînes et des boulets que l’on se met nous même.

    Pour moi, le meilleur conseil qu’on puisse donner à un enfant c’est : “Deviens ce que tu es.”

    Merci encore. A+

  15. @Eauland : j’ai 15 ans et je suis pour le mariage pour tous.Pourquoi ? Parce qu’on est aux 21es siècles là ou beaucoup de choses on évoluer que sa soit au niveau politique ou technologique et où la religion ne prend plus une place aussi importante qu’autre fois. Je ne vois pas pourquoi une religion interdirait l’action d’un athéiste. Je pense que les mentalités doivent évoluer si l’on ne veut pas rester des hommes de Cro-Magnon.

  16. Merci pour ton message, encore une fois Babozor. Moi, ma question c’est comment faire de mon petit loup un cool barbu qui soit aussi un garçon respectueux des femmes et un hacker qui leur laisse de la place pour s’exprimer de manière égale dans son hacklab :D Plus sérieusement, permettre aux gamins de s’épanouir sans céder à la pression sociale ambiante, les amener à developper leur esprit critique, et faire qu’ils trouvent leur place sans écraser qui que ce soit, quelque soit leur choix, c’est un sacré boulot.

    Après sur le mariage pour tous, franchement, vu de l’étranger, ça devient pire que ridicule. En général, on manifeste pour avoir des droits par pour empêcher les autres d’en avoir.

    D’ici quelques années, on en rira, quand ça sera comme dans les autres pays où les personnes de même sexe peuvent se marier et on regardera ce débat avec des gros yeux en disant : mais c’était quoi le problème ? Parce que dans tout ces pays où c’est possible, pas d’écroulement sociétal comme brandit partout. Juste des pays plus égalitaires, ou les gens sont plus libres et où tout le monde se fout d’avec qui tu te maries, ou si tu le fais ou pas.

  17. c’est que c’est beau ce que tu viens de dire.
    ça m’a presque fait pleurer
    Je dois être un peu une gonzesse sur les bords :-)

    Merci pour les récits de tes aventures.
    Continu à te faire plaisir

    Xav

  18. Ben moi j’suis pas une barbue (quoi que), mais je suis de temps en temps tes articles et je dois dire que je suis d’accord avec toi sur le plan du partage (c’est comme dire qu’on aime pas google et qu’on refuse d’utiliser le moteur de recherche mais qu’on kiiiiiiiiffe aller sur youtube et qu’on ne passe que par là pour écouter de la musique).

    Moi aussi j’ai un peu vécu cette discrimination, pas parce que je suis homo, mais parce que je suis une fille, qui très tôt a été plutôt attirée par les trucs que les mecs font habituellement.

    Résultat aujourd’hui : je suis informaticienne (études d’admin réseau), je joue aux jeux vidéos, j’adore les bouquins et tenir une perceuse ne me dérange pas (j’en voulais une pour mes six ans =)).

    Mais comme pour toi, j’ai été pendant longtemps mise à la marge parce que je ne rentrais pas dans le moule. Jusqu’à ce que je grandisse et que je trouve des gens qui partageaient les mêmes délires que moi.

    Vaste débat, mais en voilà un qui, croisons les doigts, va trouver une issue favorable dans ce pays un peu conservateur quand même qu’est la France.

    Ha ouais, et continue comme ça, j’adooooooore. Si tu piquais pas autant, j’te ferais presque un bisous sur la joue tiens :P

Comments are closed.