63

Que devient le barbu depuis 6 mois? Reboot de LaGrotteDuBarbu?

Voilà maintenant quelques temps que je n’ai pas écrit sur le blog… un temps nécessaire pour moi pour pouvoir absorber les changements, digérer ce qui c’est passé ces deux dernières années, analyser et tenter de repartir du bon pied.

Un changement un poil violent
Durant les deux dernières années, je suis passé par des hauts (quelques uns) et des bas (beaucoup plus que je ne voudrais réellement l’admettre)… L’échec de mon entreprise: Babozor SARL (avec deux impayés majeurs qui ont mis à sac la compta, mais pas seulement…), le montage du RuralLab, la difficulté personnelle à survivre et payer les trucs de base, la longue pente glissante pour se retrouver presque en marge du système (plus de compte en banque, oublié pleins de trucs administratifs, etc.)… pour finir en décembre par la dissolution de l’association. Si on rajoute à ça la mort tragique de mon pote Doud, le comportement d’un mec que je considérait un pote, la solitude de la campagne, le fait de devoir s’occuper seul d’une gamine… on voit que le poids de tout ça était trop lourd pour moi à porter.

En mode purgatoire pour encore quelques mois/années
Depuis Septembre, j’ai quitté la campagne et suis allé retrouver du travail, sur Paris… l’objectif était simple: tenter de me re-stabiliser en trouvant un travail en CDI et commencer à dénouer le sac de nœud qu’était devenu ma vie. Chance inouïe, j’ai pu retrouver un travail en quelques jours… mais les ennuis ne sont pas finis pour autant, j’ai entre 15 à 20 milles euros de dettes que je dois payer, l’estimation varie suivant les différents courriers d’insultes des différents organismes qui me réclament de l’argent: la banque, les impôts, le gaz, l’électricité, et tous les autres trucs que je n’ai pas payé pendant un peu plus de deux ans. J’ai donc commencé à contacter tous mes débiteurs un par un pour leur expliquer la situation et tenter de convenir d’un calendrier de remboursement. Autant vous dire que j’ai pas fini de payer, mais plus que de ma lamenter, j’ai un toit (un grand grand merci à mes parents), ma fille est en bonne santé et intelligente, je suis pas mort et soyons clair, ce n’est que du pognon (même si les centaines de lettre d’huissiers voulant vous faire penser le contraire: saisie des meubles et décapitation sur la place publique imminente pourrait vous faire penser autrement).
Les prochains mois, voir les prochaines années, une part importante et non négligeable de mon argent ira donc à rembourser les différentes dettes que je me suis construit pendant ces deux dernières années: c’est mon purgatoire (parce que j’ai été très méchant).

Assimiler tout ça et en tirer des leçons utiles
Je vous vois d’ici pleurer à chaude larme sur mon malheur (oui j’aime bien exagérer) ou dodeliner de la tête en vous disant “mais il a fait n’importe quoi ce con”… et vous aurez raison, mais plus que les ennuis administratif ou le pognon, ce qui m’intéresse ici c’est de pouvoir tirer des enseignements de ces deux dernières années, que je vais lister (de façon plus ou moins exhaustive) ici:
partir != fuite / je suis parti à la campagne après ma séparation, on avait besoin d’air et de distance après quelques mois stressant, mais je n’ai pas vraiment préparé mon départ, pas de boulot, pas d’économies, pas de plan de secours et surtout je ne connaissais pas grand monde sur place.
je ne sais pas gérer mon argent / c’est devenu une évidence (et j’y travaille) j’ai un vrai problème avec le pognon… j’ai une fâcheuse tendance à le cramer aussi vite (voir plus) qu’il est rentré. Je trouve toujours des super justifications (mais si j’ai super besoin de ce vingt neuvième marteau je t’assure c’est indispensable) mais je n’ai jamais appris à gérer un budget, mettre de l’argent de côté, prévoir, etc. Je m’y emploi (merci maman) même si c’est pas encore complètement gagné.
je ne sais pas gérer l’argent des autres / que ce soit pour mon entreprise ou pour d’autres trucs, le pognon je sais pas gérer… je peux toujours me dire que je vais changer, mais soyons honnête, à 39 ans ça risque de pas s’arranger.
l’argent c’est vraiment pas mon truc / cf les deux trucs au dessus… j’ai souvent des idées, des idées qui peuvent se transformer en vrais trucs, mais je ne sais pas mettre de prix, j’oublie la tva, certaines contraintes et surtout je ne calcule pas de marge et je vend souvent les trucs à perte. Comme cité plus haut, c’est pas mon truc, donc je vais me mettre en chasse de quelqu’un dont c’est le truc (et j’en reparlerais sous peu).
communiquer plus avec tout le monde, mais surtout les proches / je suis un ancien timide et en général je ne veux pas emmerder les gens avec mes problèmes, donc je les occulte (c’est aussi un bon moyen pour moi de mes les auto-occulter), j’ai donc besoin de plus communiquer, pas seulement écrire des posts de blog, mais surtout parler aux gens: à ma famille, aux copains, à des gens pour demander conseil, avis, etc.
me fier à mon instinct / j’ai toujours une bataille entre mon cerveau et mon instinct… et rétrospectivement mon instinct me trompe rarement, je me laisse embarquer par mon cerveau (genre “mais non ce mec il a l’air sympa… bon il boit de la 8.6 à 10h du mat et son chien pue le vomit mais c’est pas grave”) et par d’autres trucs. Je dois donc faire plus confiance à mon instinct, aussi bien sur les personnes que sur les projets.
ne pas hésiter à se faire aider / l’indépendance pour moi c’est une notion fondatrice… un truc sur lequel je suis super tendu, mais parfois dans certains moments de la vie on doit se faire aider. Je dois donc me faire violence et ne pas hésiter à demander de l’aide, à des potes, à la famille, à d’autres gens (pour les questions administratives ou de pognon pour ne citer que ceux là).
non, baisser la tête et foncer ne résout pas tous les problèmes / c’est la technique du bélier que j’ai perfectionné sur les 39 dernières années: en général quand ça va pas bien, je dors moins, je travaille plus, je mets mes œillères et je fonce dans le tas. Jusqu’à présent ça avait marché… le mot important est jusqu’à présent! Donc il est important aussi de temps en temps de prendre du recul, de collecter des données, analyser, digérer et tenter de voir pourquoi ça ne va pas bien (c’est exactement ce que je fais tiens).
en France l’échec est considéré comme définitif / je pense que j’y reviendrais longuement dans pas longtemps, mais en France l’échec est considéré comme critique, dramatique et très souvent puni sévèrement. Ne pas pouvoir payer est souvent synonyme de plus d’argent à devoir payer: huissiers, collecteurs, lettre de menace, d’insultes… Toute ma vie on m’a dit qu’il valait mieux se planter que de ne rien faire. Là je me suis magistralement planté, et pourtant tout le monde essaye de me mettre la tête sous l’eau, très peu d’aide disponible pour moi (aussi bien administrative, financière, psychologique) et surtout des regards qui en disent long sur la considération de l’échec en France. Pour moi l’échec c’est plus ou moins la seule façon réellement possible d’apprendre: on se plante, on regarde pourquoi, on modifie et on repart.
savoir reconnaître mes points forts et mes points faibles / c’est crucial, j’ai déjà réussi à identifier que l’argent et moi ne faisaient pas bon ménage, idem pour l’administratif, mais c’est important de pouvoir identifier les domaines qui nous échappent ou tout simplement où nous ne sommes pas bon, ou plutôt laisser ces tâches à des gens compétent pour pouvoir nous concentrer sur des éléments plus productifs. Je continue ce travail, ainsi que celui d’identifier des personnes qui me sont complémentaires et avec qui j’ai envie de travailler (comme Pascal Mabille, Arnaud Doucet ou Manox pour la partie graphique pour ne citer qu’eux)
je suis faillible / et oui je sais que c’est con à dire, mais je ne suis pas un sur-homme, parfois je dois dormir (ouais je sais c’est bourgeois) et il m’arrive même d’être fatigué (pff là c’est du pur délire). On n’a pas toujours raison, on ne prend pas toujours les bonnes décisions, on est pas bon en tout… s’en apercevoir c’est déjà avoir fait la moitié du chemin.
on peut compter sur certaines personnes / la famille, les parents, certains potes… ce sont des gens sur qui on peut compter. Même si on est pas d’accord sur tout, ils sont là aussi pour nous aider (et réciproquement)
on se trompe parfois sur les gens / c’est bien souvent dans les périodes de trouble où on voit le vrai visage des gens, ceux qui restent, ceux qui prennent la poudre d’escampette, ceux qui à raison tentent de nous secouer, ceux qui font des cercles autour du cadavre encore fumant pour aller picorer des bouts de chair (ok là je m’emballe un peu), c’est la nature humaine et on y peut rien. On est souvent surpris, parfois en bien… certaines fois en mal, mais je ne vais pas m’enterrer dans une cave et arrêter d’avoir des interactions avec des êtres humains sous prétextes que certains sont pas gentils. Idem, faire plus confiance à mon instinct et communiquer plus.
dans des situations exceptionnelles ont fait parfois des trucs / des trucs qui ne nous ressemblent pas… sur ces deux dernières années, j’ai fait des trucs dont je suis pas spécialement fier, poussé par les circonstances. J’ai même encore du mal à réellement m’exprimer sur le sujet, pas encore tout digéré, processus en cours.
savoir prioriser les choses / monter un FabLab à la campagne c’est cool… s’assurer que ma petite famille à de quoi manger et se chauffer c’est autrement plus important et parfois j’ai tendance à perdre un poil le sens des priorités. Il est donc important pour moi de bien mettre les trucs dans le bon ordre, aussi bien au niveau personnel que professionnel.
virer les poisons de ma vie / la clope, le coca, un peu moins de gras, les cons… tous ces trucs qui nous empoisonnent il faut apprendre à dire non, et à prendre des mesures actives pour virer ces merdes.
et pleins d’autres trucs / si tu lis encore ça chapeau… j’ai pas encore tout digéré, mais je suis sûr qu’il y a encore pleins d’autres enseignements à tirer de ces deux dernières années.

Trouver ma place dans mon boulot
Depuis Septembre, je travaille chez Human Inside, une agence digitale (comme ils disent dans le métier) où je suis développeur / chef de projet technique / directeur technique (donc oui à partir de maintenant vous m’appellerez “monsieur le directeur”, non mais…) et où je travaillais principalement sur des problématiques web: sites web complexes, dev sous wordpress, etc… Au fur et à mesure le travail à changé, parce que déjà j’étais seul à pouvoir réellement produire sur le web et que d’assumer 5 à 6 projets en frontal c’est très difficile. Ensuite des projets vraiment intéressants sont arrivés (et là aussi ça fera l’objet d’un article spécifique parce que y’a pleins de trucs à dire) un dispositif interactif pour Yves Rocher, une machine à Selfie pour l’Aéroport de Genève, des challenges techniques et des trucs super intéressants à faire. Entre temps mon patron a du partir, dû à un sérieux burn-out, l’activité a été reprise par le groupe Cent Degrés et depuis un mois… avec un travail beaucoup moins web (même si j’agis toujours en tant que conseil et chef de projet tech) mais de plus en plus sur la migration digital / retail: quels sont les dispositifs innovant qu’on peut mettre en place pour mettre en avant les produits en utilisant les dernières technologies et en gardant le truc accessible. Un truc passionnant, que j’adore, pas évident tous les jours (avec une grosse pression) mais super intéressant. Petit à petit je fais migrer mon métier, puisque la réalité est que ce que je fais (le web et le dev PHP) d’autres tout aussi qualifiés et avec des salaires bien moindre peuvent le faire.
Petit à petit donc je fais mon trou et tente de trouver ma place.

Des changements personnels notables
Depuis un peu plus de 6 mois, je suis à peu près passé par tous les états: le désespoir, la profonde dépression, l’espoir, la fatigue, parfois de la joie… j’ai tenté d’analyser ce qui se passait et de m’améliorer. C’est pas simple, c’est long, mais c’est indispensable, pour savoir ce que je veux faire, comment le faire et avec qui.
J’ai la chance d’avoir des parents compréhensifs, qui me supportent, me soutiennent, mais aussi une fille exceptionnelle Marie, qui aujourd’hui a 9 ans, et sans qui je serais sans doute tombé en état de décrépitude avancée.
m’améliorer physiquement / à part des caleçons et des tshirts, ghunter (mon vélo) a fait partie des bagages que j’ai ramené en priorité… me remettre au vélo c’était une priorité pour moi. Je parle pas de perdre du bide ou des kilos, mais juste de me sentir mieux dans mon corps, refaire régulièrement de l’exercice physique… c’est pas toujours gagné, mais j’adore toujours autant faire du vélo. J’aimerais avoir un poil plus de temps pour faire plus de choses, pouvoir tenter des trucs zarbi (les kettlebell ça a l’air bien barbare ça me plait bien) et qui ont l’air marrant, mais entre le boulot, la maison, les trajets peu de temps disponible, mais c’est sur ma todoList.
consulter un psy / là aussi y’aurait tout un roman à écrire, entre les psy public (que je ne blâme pas loin de là) qui sont confrontés à des cas lourds et qui tentent de me prescrire des cachetons… et les psys privés qui vous facturent 47 euros les vingt minutes, j’ai pas vraiment trouvé mon bonheur. Les pages de ce blog me servent donc un peu de psy de secours, mais je pense que certains éléments non résolus et toujours en cours de digestion (genre la séparation avec mon ex-femme) seraient utiles de parler avec quelqu’un. Je cherche plus ou moins toujours psy à mon pied.
me remettre sur le marché / c’est le grand changement de ces derniers mois… j’en avait marre d’être seul, depuis ma séparation je dors littéralement sur un bout de canapé, plus habitué à dormir seul, par intervalles de 2 heures (bon y’a le stress du purgatoire aussi) et une estime de soi dans les toilettes. J’ai tenté plusieurs fois les sites de rencontres sans grand succès (je suis apparemment pas un candidat type) et en novembre j’ai décide de me lancer (je pense que j’écrirais un article exclusivement sur ça je pense d’ailleurs). Je ne vais pas spoiler mon futur article, mais depuis décembre je sors avec une femme (que pour des raisons de confidentialités j’appellerais LaMadame) et ce qui me semblait impossible il y a encore quelques mois est arrivé: je suis tombé amoureux. C’est un peu compliqué, on est pas complètement à côté (30 km ou 1h en transport en commun, ou 1h30 en vélo) on a chacun un enfant, donc la gestion de calendrier est des plus compliqué… mais pour l’instant ça se passe bien (même très bien) je me surprends même dans mon crâne malade à faire des plans fous. On s’emballe pas non plus, on a des obligations, mais après des années de vie monacale, pouvoir partager des moments, des envies, des passions, de la musique, des films avec quelqu’un c’est juste génial. Elle est belle, intelligente (plus que moi en tout cas, ingénieure avec une thèse et tout) on s’entend bien, on se complète sur pleins de trucs… bref je suis amoureux :D

Quelques projets intéressants
Tout ça c’est bien, mais qu’est ce qui se passe dans mon cerveau malade avec tous ces trucs? Et bien encore pas mal de choses, pleins de projets:
Metal Rumble / je continue dès que j’ai un peu de temps à travailler sur le projet qui est déjà en bêta test, le jeu de cartes pour les métalleux… que j’avais fait testé aux amis qui étaient venus au BarbuFest. A priori Manox sera de la partie pour la partie graphique (et ça c’est super top génial moumoute), je ne sais pas trop comment avancer et financer la fin du développement du jeu, mais j’y réfléchis d’arrache pied.
Brick ‘Em All / un projet un peu ancien mais qui arrive à maturité… un jeu de société qui réutilise les vieux stocks de lego que tout le monde a et qui prennent la poussière… Là c’est Arnaud Doucet qui risque de prende le lead sur la partie graphique (big up à lui). Comme pour Metal Rumble, ça avance doucement et je me pose pleins de questions, mais le concept est finalisé.
– d’autres projets dans les cartons / pas encore matures ou qui ne sont pas encore en développement, mais mes cahiers magiques en sont pleins.

Un reboot de la grotte?
On en arrive donc à la question centrale de ce blog: et la grotte alors? ta laissé tombé??
Pour répondre de façon simple, non je n’ai pas laissé tombé… loin de là, bricoler, inventer, bidouiller et partager tout ça avec vous ça me manque terriblement, monter pendant des heures ma vilaine tronche aussi (aussi paradoxale que cela puisse paraître), mais aujourd’hui les éléments sont contre moi.
J’ai très peu de place dans l’endroit dans lequel je vis, aucun outil ou presque sous la main et ma priorité est d’abord de me remettre sur pied psychologiquement et financièrement.
Je préfère aussi plus que de balancer de temps en temps, taraudé par un sentiment de culpabilité, un épisode foireux par ci par là, organiser un reboot complet de LaGrotteDuBarbu.
L’idée fait doucement son chemin et je ne sais pas trop encore qu’est ce que ça veut dire, mais j’ai envie de changer des trucs… passer moins de temps sur la post-production, trouver un lieu adapté (même si il n’est pas fixe) et pouvoir balancer des vidéos de façon régulière, améliorer la logistique, voir même séparer certaines vidéos suivant la longueur, la thématique, je ne sais pas trop encore… c’est encore en pleine réflexion.
Mais ne vous inquiétez pas, après le réflexion vient l’action, donc dans les mois qui viennent je risque de vous donner de plus en plus de nouvelles, et d’ici peu un plan d’action.

Voilà pas mal de blabla, ami barbu si tu lis ces lignes c’est que tu a été bien courageux.
Je voudrais remercier tous les gentils barbus qui m’ont envoyés pleins de messages de soutien pendant ces moments difficiles, si je ne vous ai pas encore répondu, c’est principalement que je ne savais pas trop comment répondre… là la digestion des évènements est bien avancée et vous recevrez tous une réponse (c’est promis). Sachez quand même que je n’oublie pas et que tous vos messages m’ont permis de passer cette période difficile (et je ne pourrais jamais vous remercier comme il se doit).
Idem pour tous les gens qui ont soutenu le projet sur Ulule, je ne vous ai pas oublié, loin de là… j’ai honte de pas avoir plus communiqué ou pu vous envoyer des trucs, mais ne désespérez pas, ça vient… dans quelques mois.

Comme d’habitude les insultes, conseils et crachas en tous genres sont les bienvenus…
Que la barbitude soit avec vous

babozor

63 Comments

  1. Content de te revoir ressortir la tête de l’eau :)
    On a tous des moments compliqués à passer parfois, et ça demande pas mal de courage – et de temps – pour en sortir.

    Alors on attendra autant qu’il faut pour te revoir dans la grotte, ou encore mieux devant un bière irl :)

  2. J’ai tout lu ! :)
    Courage l’ami, tu es sur la pente ascendante. Je ne suis pas trop d’accord avec ton constat sur l’échec, j’ai plein d’exemples dans mon entourage de gens qui se sont méchamment cassé la gueule et qui ont sur repartir, et je suis persuadé que tu es en train d’y arriver.
    Merci pour ces nouvelles.

    • Merci pour ton message.
      Ce que je dit qur l’échec, c’est la perception générale des gens… pour moi l’échec c’est la seule vraie façon d’apprendre
      I will survive comme la dame elle disait :p

  3. ça fera donc 30€ (ah oui j’ai mis 15 min à lire…)

    Je suis content pour toi. C’est effectivement une bonne séance de psy. C’est bien de se rendre compte de tout ce qui ne va pas et ce qui va mieux.
    Nous, on peut attendre, on a d’autres choses à faire aussi donc occupes-toi de ta petite famille d’abord, après, ce sera toujours un plaisir de te revoir en vidéos.

    En espérant pouvoir refaire une partie de Chtemele ensemble. ( ça va être plus compliqué maintenant que tu n’es plus à Néons mais bon)
    MrClem (“Mr Mentine”) de Toulouse.

    PS: J’attends Metal Rumble avec impatience ;-)

    • Bon c’est payable en plusieurs fois?
      Merci pour ton soutien et on aura l’occasion de se recroiser je suis sûr

  4. Salut Babozor,

    C’est pas encore terminé, mais t’es sur une très bonne voie d’après ce que je lis, le fait d’avoir une Madame va te conforter encore plus, et ça sera peut être ta meilleure psy ;)

    De tout coeur avec toi et j’espère que tes jeux sortiront bientôt pour peut être les voir au FIJ de Cannes ;)

    Que la barbitute soit avec toi!

    • Merci pour ton message
      J’adorerais pouvoir les présenter à Cannes un de ces jours… pour l’année prochaine peut être?

  5. Bonjour à toi le Barbu,

    Je te lis souvent mais n’ai jamais eu l’occasion de t’écrire. Je voulais juste dire que j’aime beaucoup ce que tu fais et que ce genre d’article d’introspection est salutaire, sans doute pour toi, mais aussi pour d’autres qui peuvent se dire qu’ils vivent des cas similaires et peuvent trouver du réconfort et de l’espoir. Je dis pas ça que pour moi hein, mais clairement je suis heureux de voir que tu peux rebondir, que tu peux retrouver du boulot, de l’amour et des amitiés.
    Donc bravo pour ton courage et ton énergie.

    Et, rien à voir, mais il me semble t’avoir croisé plusieurs fois à Chatelet sur le quai du RERB.
    C’est bien toi ou je confonds ?

    • Hello et merci pour ton message…
      C’est complètement le but de ce genre d’article, pas seulement parler de moi mais surtout partager mon expérience pour d’autres qui seraient potentiellement dans le même état. Partager mes fails et éviter à d’autres de faire les même conneries.
      Oui ça doit être moi… sur le RER B, hésites pas à venir me faire un coucou :p
      A+

  6. Content de voir que tu es en vie ! Reme la machine en route et bon courage pour la suite !

  7. Salut Babozor,

    Ça fait des années que je te suis et aujourd’hui ton billet m’a touché.

    J’ai simplement envie de te dire que j’ai beaucoup de respect pour tout ce que tu fais.

    “Voilà un homme”

  8. Courage…
    Tu es utile à beaucoup plus de gens que tu ne penses…
    Que la barbitude soit avec toi.

  9. Moi aussi j’ai tout lu!

    Depuis des années je suis ce que tu fais, c’est grâce à toi que j’ai découvert le DIY et aujourd’hui c’est une part non négligeable de mon job, pour tout ça je t’en remercie, vraiment.

    L’erreur est humaine, on en fait tous, ainsi est la vie. Une chose importante: apprendre de ses erreurs, les analyser pour ne plus les refaire.

    Courage, force, barbitude et honneur, tu es sur la bonne voie ;-)

    • Merci pour ton message d’encouragement (et t’a du courage de tout lire… moi je l’ai relu plusieurs fois et à la fin j’en avais marre :p )

  10. courage et content que tu reprennes le dessus :)

    dommage que tu sois physiquement loin car ma grotte avait largement de quoi t’accueillir :) largement de quoi faire un studio :)

    d’ailleurs si il y a des barbu blaisois :)

  11. Ce qu’on appelle une belle mise à poil

    Tu seras gentil de te rhabiller avant de poster des vidéos…

  12. Trop content d’avoir des news après tant d’absence… je suis sûr que je ne suis pas le seul à penser que tes vidéos nous manquent cruellement. Traverser le désert c’est pas rien, surtout en solo, heureusement que tu as ta fille et ta barbu-princesse pour t’épauler et surmonter cette rude épreuve. On apprend tout les jours et la sagesse vient avec l’âge (c’est grave naze et bateau c’que j’dis), ton discours est plein d’humilité (rien à voir avec les infiltrations dans les murs) ; je me suis reconnu dans beaucoup de tes malheurs (séparation, mise au vert à la campagne, questionnement, problèmes de santé, réorientation pro…puis rencontre) et c’est de tout coeur que je te souhaite non pas un bon rétablissement (tu n’es pas malade, juste un DIYer en convalescence) mais un bon “rebondissement”, que ta vie prenne un tournant tout neuf tout beau et que tu renaisses à travers tout ça tel un phoenix-barbu que tu es. Que la barbitude soit avec toi l’ami !
    Phildar, un barbu anonyme

    • Merci à toi pour ton message
      Parfois la vie est bizarre…
      je ne peux que être d’accord avec ton commentaire

  13. Hello,

    Je te suis depuis des années via ton super blog. J’ai envie de te donner plein de conseils pour t’aider et donc je vais t’en donner mais en une phrase : La santé physique et mentale passe avant TOUT par la nutrition, l’activité physique, la gestion du stress et les liens sociaux et une bonne santé c’est le bonheur assuré!

    Donc si tu pouvais continuer à d’investir sur ces points, là c’est du tout bon.

    Bonne barbitude,
    Michaël.

  14. C’est sur ce genre de cas où j’aimerais gagner au loto. Ç’aurait été un plaisir d’arrêter les loups banquaire à ton derche.

    D’ailleurs s’il y a un millionnaire barbu dans la salle, je l’invite à faire profiter de tout cet argent inutile qui, plutôt que de faire des vacances chiantes à venise, pourrait servir au bien commun en faisant sortir du bricolage viking. Le bien commun bordel !

    • Oui moi aussi j’aimerais gagner (en même temps je joue pas, peut être une raison du faite que je gagne pas)
      L’argent c’est chiant de pas en avoir, mais rien de dramatique…

  15. Faisant partie de « l’audience silencieuse », je n’ai pas pu résister à l’envie de laisser ce (premier) commentaire. Tout simplement pour te féliciter de ce que tu as déjà accompli dans la grotte. La vie n’est pas toujours simple mais il ne faut jamais baisser les bras.

    Un barbu n’abandonne jamais ! Reviens-nous vite, on a hâte de te revoir.

  16. Salut Babozor,

    Je suis content de pouvoir te lire. Ton absence sur LGDB m’inquiétait un peu (même si chacun a droit à sa partie d’intimité). Ne plus voir de nouvelle d’un mec aussi généreux et actif que toi avait créé comme un vide chez moi. Sans compter sur les gens qui se faisaient un malin plaisir à me le rappeler en me demandant : “tiens c’est quoi ce sticker la grotte machin sur ton ordi?”

    Je n’ai malheureusement pas plus de solution à tes soucis actuels que toutes celles que tu énonces déjà. Ce qui a mon sens est une excellente nouvelle :p Si je pouvais être riche pour déjà te virer (une partie de) tes dettes – comme tant d’autres le disent déjà. Même si cela ne serait pas forcément la solution quant à ta recherche du sacro-saint équilibre d’utilisation de l’argent que tu expliques plus haut :/

    Toutes mes félicitations pour ta relation avec LaMadame et pour la “plus si petite que ça” Marie :)
    Mais surtout, une bonne dose de courage pour la suite! Je t’attends de l’autre coté de l’écran camarade.

    En tout cas, je suis ravi d’avoir pu te lire.

    Raphaël, barbu imberbe.
    qui te doit toujours une pinte pour un sticker le jour où tu débarques en Belgique

    • Rah c’est bête j’etais à Bruxelles y’a quelques semaines…
      Merci en tout cas pour ton message… et pour ton soutien

  17. Bonsoir,

    Ça me fait aussi plaisir que tu reprenne le clavier pour donner des nouvelles
    sur la “grotte du barbu”
    Je fais partie de tes lecteurs silencieux.

    Tu as beaucoup fait pour le DIY
    et
    lire des mails comme celui que tu nous livre aujourd’hui dénote des
    qualités HUMAINES mariant philosophie et un joli brin de plume.

    Courage tu est en train de rebondir.

    Tu as raison il faut savoir s’appuyer sur ses proches comme on les appuie.

    Et ce sera un plaisir (a ton rythme) de revoir de nouvelles vidéo.

    Amitiés

    Letux

  18. Salut à toi Babozor.

    Déjà je suis super content que tu sois à nouveau parmi nous. Sans forcément mettre beaucoup de commentaires ou à t’envoyer beaucoup de message je suis avec attention tes aventures (restons positifs). Je t’avais croisé à Geekopolis, au pas grand chose, un simple bonjour, une tape sur l’épaule pour te montrer que nous sommes tous avec toi.
    Tu sais maintenant d’ou viennent tes problèmes et ca c’est un pas de géant. J’ai connu ce genre de situation.

    Je ne sais pas si tu connais la fable du petit oiseau dans le film ‘mon nom est personne’.

    C’est un petit oiseau qui, alors qu’il fait trés froid, tombe du nid. Il est là au milieu de la route et ne sachant pas voler il piaille. Pipiou pipiou pipiou. Ses piaillement attire une vache. Cette dernière voyant le petit oiseau tremblé de froid, décide de lui poser sur la tête une bouse. Une énorme bouse. Le petit oiseau, malgré l’odeur, se retrouve au chaud. Il patoge dans la bouse pour se réchauffer tout content de ne plus avoir froid. Mais au bout d’un moment il veut remonter dans le nid. Alors il recommence à piailler. Pipiou Pipiou
    Pipiou. Cette fois c’est un coyote qui entend le petit oiseau. Il le voit pataugeant au milieu de la bouse. Il s’approche et lui dit. “Pauvre petit oiseau, que fais tu dans cette bouse ? ne bouge pas je vais t’en sortir”. Il prend le petit oiseau, le nettoie entiérement et une fois bien propre. Gloup, le mange.

    Moralité de cette histoire : Ceux qui te mettent dans la merde ne le font pas forcément pour te faire du mal et ceux qui t’en sortent ne le font pas forcément pour ton bien.

    A défaut de t’apporter une solution au moins j’espére qu’elle te fera sourire. Allez peut etre rendez vous à Geekopolis, qui sait ?

    Salut amical des montagnes Savoyardes.

    • Ah ah pas mal cette histoire, je la resortirais un de ces jours…
      Peut être à la prochaine Geekopolis, qui sait :p

    • Merci Arwan74 pour la petite histoire !!
      j’avais déjà vu le film plusieurs fois il y a quelques années. j’avais oublié cette histoire.
      et je l’ai vécue aussi ces derniers temps , alors ça me parle.

      moi aussi je suis un lecteur de l’ombre de la grotte du barbu, je galère aussi pour d’autres raisons. Mais c’est dans ces moments qu’on découvre ce que c’est vraiment que la vie.

      Sinon j’aime bien écouter barbucast, feras-tu d’autres épisodes ?
      à bientôt, et bonjour à la petite geekette

  19. Hello Babozor,

    Je te dois bien un verre !

    Depuis le temps que je lis tes articles, ce serait la moindre des choses.
    Lecteur silencieux de la grotte, et travailleursduweb aussi, depuis un moment, un long moment.
    Au début, excellent prétexte, c’était pour la technique.
    Puis j’ai surtout suivi pour tout le reste : les passions, les déboires…
    La vie quoi !

    Mais surtout, je suis un peu redevable, parce que ton article est arrivé au bon moment.
    C’est tellement bourré de courage, pour remonter la pente (ça semble bien parti), pour l’écrire, que forcément c’est communicatif.
    Quand j’ai lu tout ça, c’était pour moi un jour creux, sans vitalité.
    Et j’ai trouvé un regain d’énergie.
    Merci pour ça.

    Si on se croise un jour, rappelle-le moi, je te dois un verre.

    • Content que ça ait pu te redonner la patate…
      Tous les messages, emails et tweets me font pareil.
      Courage, la sainte barbitude est avec nous :D

  20. Salut Babozor,

    Je fais également parti de la majorité silencieuse.
    Je profite de ce billet pour t’adresser ma grande affection de barbu métaleu et touche à tout.

    J’ai vais commencer par ne PAS te remercier de l’enfer que tu as fais vivre à ma femme à cause du temps que j’ai consacré à mes nouveaux joujous que sont devenus l’arduino, le raspi, la cnc, la prog, la menuiserie, l’electronique et j’en passe…
    Comme ça c’est fait.

    Je ne vais pas non plus te remercier de m’avoir abandonné seul derrière mon écran et m’avoir privé de voir ta sale trogne regulièrement.
    Mais passons… je ne suis pas rancunier.

    Je sais qu’avec ce que je viens de te dire, tu ne souhaiteras peut-etre pas repondre à ma requête mais je vais quand même te la soumettre :

    Soit heureux mon pote ! T’es un grand monsieur.

    Et pour t’aider, je t’envoie toutes mes meilleures pensées et mes bonnes ondes !

    Que la barbitude soit.

    • Oui j’avoue LGDB n’est pas super WAF compatible (Wife Acceptency Factor)
      Merci en tout cas pour ton message qui fait super plaisir :)

  21. Salut,

    Je suis de temps en temps vos expériences et projets. Triste de voir que cette aventure à la campagne ait capoté et de voir la tournure des événements.
    J’ai cherché à comprendre en allant ailleurs et je tombe sur le droit de réponse de Prototux sur le site http://garfieldairlines.net.
    Triste.

    • Hello…
      Parfois ça merdouille, je reviendrais pas sur le cas Prototux, il se démerdra avec ses casseroles comme un grand, comme j’essaye de dealer les miennes. Moi j’ai tiré un trait dessus et j’essayes d’en tirer quelques leçons.
      Triste effectivement.

  22. Coucou :D
    Heureux de voir que tu te remet ! J’ai hâte de revoire ta sale tronche sur le devant de la scène spes’ de barbu !
    Tu vas forcément y arriver mon pote on est tous avec toi ;)
    Tu doit renaitre de la sciur de bois tel un barbophenix :)
    Je te fais un tchek de métalleux en Wi-Fi et a + de l’autre coter de l’écran mon gars !

    Que la force soit avec toi !

    Alois

    • Merci pour ton message
      Toujours pas mort, pas encore complètement vivant, en mode zombie… :p

  23. Salut Babozor,

    Comme d’autres dans les commentaires, ce message est le premier que je te laisse en commentaire alors que j’ai vu toutes tes vidéos, lu tous tes posts, et pour ainsi dire découverts le monde du DIY avec la grotte du barbu (l’épisode sur faire un barbuk avec un ancien chauffe eau si je me souviens bien). Pour moi tu es un peu le Jimmy DiResta français. Bref même si je ne me suis jamais manifesté avant ça, cela fais longtemps que je regarde la grotte et ce qui ci passe dedans.
    Et comme d’autres aussi je te dois pas mal de tournées de bières pour ce que tu m’as apporté dans ma vie de geek bricoleur, mais pas seulement. La vie a fait que pour moi aussi ces deux dernières années ont été difficile niveau boulot et tes précédents posts ont eu un certain écho chez moi. Il m’est même arrivé de caresser l’idée de venir physiquement apporter mon soutient. Tout ça pour te dire que sous les problèmes, la déprime, les remises en questions, ton énergie et ton optimisme dans la vie ont toujours été palpable dans tes posts. Et ils ont apporté le petit coup de boost nécessaire parfois pour sortir de mes turpitudes.

    Où tu iras je te suivrais, qu’importe la grotte pourvue qu’on ait l’ivresse.

    Babozor est mort, vive Babozor !
    Longue vie à Babozor !

    Que la barbitude soit.

    • Roooh t’a aucune idée à quel point ça me fait plaisir quand tu dit “le Jimmy DiResta français” c’est mon idôle ce mec…
      Content que mes articles aient pu t’aider (même de façon anecdotique, et c’est complètement le but)
      La barbitude est forte avec toi…

  24. Salut babozor,

    Tu es en bonne voie, au moins tu sais ce qui cloche chez toi. C est peut être plus une thérapie comportementale qu’il te faut notamment pour ton rapport a l’argent. La bouffe, le sport et une barbue ça devrait bien t’aider également je pense.
    Et comme je sais que tu es un zicos, lache pas la gratte et la batterie, en ce qui me concerne il n’y a pas meilleur antidepresseur.

    Courage! Les barbus t’attendrons, peu importe le temps que ça prendra.

    • complètement d’accord avec toi…
      la musique en région parisienne pas simple du tout, mais j’avoue ça me manque
      merci pour ton message en tout cas

  25. On est avec toi Barbu ! courage dans tout ce caca admin mon pote ! Comme dirais Hatebreed : DESTROY EVERYTHING !!!!!!

  26. Bonsoir,

    C’est un billet qui fait plaisir, même si tout n’est pas rose, ca à l’air en bonne voie.
    Par contre je ne suis pas d’accord quand tu disais qu’à 39 ans, ca ne risquait pas de changer (pour l’argent je crois).
    Mais après ce “roman”, on se rend compte que tu as changé, tu as repertorié toutes les erreurs que tu as fait ces dernières années.
    Vu comment tu as l’air d’avoir analyser la situation, je pense que tu ne te feras pas avoir une seconde fois.
    Si tu devais refaire la même chose aujourd’hui, tu t’y prendrai totalement différement.

    Je pense que tout les choix que tu décris sont judicieux.
    Pour le moment, il n’y plus qu’à attendre l’argent qui rentre progressivement.
    Ensuite si tu as le temps de faire des vidéos, je les regarderai avec plair.

    Bon courage.

    • Déchet humain? Tistre manière de critiquer ainsi quelqu’un sur la simple base d’une histoire publiée sur internet.
      Serais-tu une personne, a ce point parfaite, qu’elle ne connaîtrait que des hauts et des succès au cour de sa vie? Rassure toi l’ami, si tel est le cas, ta chute sera encore plus dur, et je souhaite qu’elle d’enseigne à devenir humble, et a respecter le genre humain.

      Ou es-tu une personne qui n’a au contraire rien ni aucune attache, et qui ne trouve rien de mieux que de venir pourrir les uns et les autres, qui trouvent le courage de coucher sur le papier virtuel leurs désarrois, désespoir, pour se sentir un brin plus fort, plus vaillant, parce que tu as pu être méprisant? Si c’est ce cas, je n’ai pour toi que de la pitié parce que ton expérience ne t’auras pas appris la solidarité.

      Pour le reste, quelque soit ta situation, je pense que tu n’auras comme juste récompense que le mépris, aussi fort qu’il est possible, afin que loin, loin de toi, tous finissent par t’oublier.

  27. Super ton auto-analyse. Je vis des choses similaires, mais je n’ai pas encore rencontré l'”Amour”. On se bat et on se redresse. On rencontre des trésors au quotidien, on apprend de nouvelles valeurs. Il ya quelques années, j’ai même apprécié le plaisir de marcher après un accident de voiture.
    Pour tes dettes, pense à la banque de France (dossier de surendettement) : cela les centralise, formalise les rapports avec tes harceleurs, et tu peux même obtenir un moratoire qui te permettera de souffler sans fuir; je m’en suis sorti en partie grace à cela.
    Bon courage, Barbu
    JMK

  28. Un sage post que voila, avec plein d’espoir même si tu vas traîner un boulet (tes dettes..) pendant encore quelques années.

    Je suis de tout coeur avec toi !
    N’aillant été qu’un gros lard pendant des années qui ne fessait rien pour se bouger le cul, je crois qu’il est essentiel de savoir se ressaisir et se reprendre en main. Mes pensées vont pour toi, et ta petite famille, en espérant sincèrement que tu puisse sortir la tête de l’eau.

    Courage l’ami, reste fort ;-)

    • En relisant mon propre commentaire, je vois que je me suis très mal exprimé. Le gros lard dont je parle est évidement destiné à moi même, et non à toi. Désolé si quiproquo il y a …

  29. Je viens de tomber sur ce post un peu par hasard, désolé de lire tout ça.
    Mais je reste admiratif de ce que tu fais et ce depuis un moment (depuis travailleursduweb en fait ;))

    Bon courage et une petite citation à la con, mais qui reste vraie : “La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où l’on est tombé”

    Rémi

Comments are closed.